dépêche

 - 

Soins sans consentement: les préfets veulent conserver leurs prérogatives

Les préfets souhaitent conserver leurs prérogatives sur les soins sans consentement en psychiatrie, selon une représentante de l'Association du corps préfectoral et des hauts fonctionnaires du ministère de l'intérieur (ACPHFMI).

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi