dépêche

 - 

Affaire Furosémide Teva*: le laboratoire évoque une erreur de manipulation de la patiente

Teva France a estimé mardi soir dans un communiqué que "l'hypothèse la plus vraisemblable" pour expliquer l'alerte sur son furosémide 40 mg serait, "selon les investigations diligentées par le parquet, une maladresse de la patiente entraînant la substitution d'un comprimé de somnifère (zopiclone) dans un blister de diurétique (Furosémide Teva* 40 mg)".

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi