dépêche

 - 

Soupçons de corruption en Chine: GSK admet que certains de ses cadres ont pu enfreindre la loi

Le groupe britannique GlaxoSmithKline (GSK), qui fait l'objet d'une enquête pour corruption et fraude fiscale en Chine, a reconnu lundi dans un communiqué que certains cadres du groupe dans le pays semblaient avoir enfreint la législation nationale en la matière.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi