dépêche

 - 

Diabète de type 2: la saxagliptine et l'alogliptine globalement neutres pour le risque cardiovasculaire

Deux antidiabétiques de la famille des inhibiteurs de la DPP-4, la saxagliptine (Onglyza*, AstraZeneca/Bristol-Myers Squibb) et l'alogliptine (Vipidia*, Takeda), ont montré globalement une neutralité en termes de risque cardiovasculaire, avec toutefois une incertitude sur le risque d'insuffisance cardiaque, dans de grandes études contre placebo dont les résultats ont été présentés lundi au congrès de la Société européenne de cardiologie (ESC) à Amsterdam et simultanément publiées dans le New England Journal of Medicine (NEJM).

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi