dépêche

 - 

Le lanréotide allonge fortement la survie sans progression dans les tumeurs neuro-endocrines gastro-intestinales et pancréatiques

L'analogue de la somatostatine Somatuline Autogel* (lanréotide, Ipsen) allonge substantiellement la survie sans progression dans le traitement des tumeurs neuro-endocrines gastro-intestinales et pancréatiques, montre une étude de phase III présentée samedi à Amsterdam au Congrès européen de cancérologie (ECC).

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi