dépêche

 - 

Acromégalie: le pasiréotide est supérieur aux analogues de la somatostatine de première génération chez les patients mal contrôlés

Le pasiréotide (Signifor*, Novartis) à libération prolongée s'est montré plus efficace que la poursuite du traitement standard par un analogue de la somatostatine, l'octréotide (Sandostatin LAR*, Novartis) ou le lanréotide (Somatuline Autogel*, Ipsen), chez des patients atteints d'acromégalie mal contrôlés, dans une étude de phase III, a annoncé lundi Novartis dans un communiqué.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi