dépêche

 - 

Risque cardiovasculaire divisé par deux avec l'alirocumab dans une étude de taille moyenne

Le nouvel anticorps anti-PCSK9 à action hypocholestérolémiante alirocumab (Sanofi/Regeneron) a divisé par deux le risque cardiovasculaire dans une étude randomisée de taille moyenne dont les résultats ont été présentés dimanche au congrès de la Société européenne de cardiologie (ESC) à Barcelone.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi