dépêche

 - 

Dans la vie de l'industrie: JOHNSON & JOHNSON - JUSTICE - USA

NEW YORK - Un jury de Philadelphie a estimé que Janssen (groupe Johnson & Johnson) avait commis une faute en ne mentionnant pas dans le résumé des caractéristiques du produit (RCP) de l'antipsychotique Risperdal* (rispéridone) le risque de gynécomastie.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi