dépêche

 - 

Cancer de l'ovaire: prolonger le bévacizumab en première ligne semble bénéfique

Prolonger le bévacizumab (Avastin*, Roche) jusqu'à deux ans est tolérable et semble bénéfique dans le traitement de première ligne du cancer de l'ovaire avancé, selon une étude à un seul bras présentée mardi à Vienne au Congrès européen de cancérologie (ECC).

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi