dépêche

 - 

Hospitalisation sous contrainte: le CGLPL estime que les réformes de 2011 et 2013 se mettent "péniblement" en place

Le contrôleur général des lieux de privation de liberté (CGLPL) estime que "les réformes de 2011 et 2013 sur la notification des mesures d'hospitalisation sous contrainte, l'information des patients et le contrôle du juge des libertés et de la détention se mettent péniblement en place", dans son rapport d'activité 2015, rendu public mercredi.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi