dépêche

 - 

Affaire Bial/Biotrial: deux hypothèses privilégiées mais pas de cause identifiée dans le rapport final d'expertise

Le mécanisme précis ayant conduit à des effets indésirables graves et un décès lors d'un essai clinique de phase I à Rennes reste inconnu mais cet accident "apparaît clairement lié à la molécule testée", le BIA 10-2474, estiment les experts du Comité scientifique spécialisé temporaire (CSST) dans leur rapport définitif, publié mercredi sur le site de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM).

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi