dépêche

 - 

Le benralizumab réduit les exacerbations d'asthme sévère à éosinophiles

L'anticorps monoclonal dirigé contre l'interleukine-5 (IL-5) benralizumab a permis de réduire le taux annuel des exacerbations chez des adultes et adolescents présentant un asthme sévère à éosinophiles mal contrôlé, dans deux essais cliniques de phase III dont les résultats sont publiés dans The Lancet, pour coïncider avec leur présentation au congrès de l'European Respiratory Society (ERS) à Londres.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi