dépêche

 - 

Alnylam met fin au développement du révusiran, associé à une augmentation de la mortalité

La biotech américaine Alnylam a annoncé mercredi dans un communiqué l'arrêt du développement de son ARN interférent révusiran, en raison d'une mortalité plus élevée constatée dans une étude de phase III en cardiologie chez des patients traités par la molécule par rapport à ceux recevant un placebo.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi