dépêche

 - 

Cancer de l’ovaire: le niraparib allonge la survie sans progression avec ou sans mutation de BRCA

L’inhibiteur de PARP nirapanib (Tesaro/Johnson & Johnson) en entretien allonge la survie sans progression dans le cancer de l’ovaire en rechute sensible au platine en présence de mutations de BRCA ou pas, montrent des résultats de phase III présentés samedi à Copenhague au congrès de l’European Society for Medical Oncology (ESMO) et publiés dans le New England Journal of Medicine (NEJM).

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi