dépêche

 - 

Premiers droits d'alerte: la HAS donne suite à la requête de l'Aaavam mais oppose une fin de non-recevoir à celle du Ciss

Le Collège de la Haute autorité de santé (HAS) a décidé d'engager une réflexion sur la mise en oeuvre d'un plan d'action concerté sur le bon usage des benzodiazépines, comme demandé dans le droit d'alerte de l'Association d'aide aux victimes des accidents de médicaments (Aaavam), mais a décidé de ne pas donner suite à celle du Collectif interassociatif sur la santé (Ciss) sur l'accès à l'immunosuppresseur bélatacept (Nulojix*, Bristol-Myers Squibb), selon des décisions mises en ligne lundi.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi