dépêche

 - 

Maladie d'Alzheimer: Lilly croit en ses inhibiteurs de BACE après la déconvenue du solanézumab

Les inhibiteurs de bêta-sécrétase (BACE) sont meilleurs que le solénazumab, qui a échoué en phase III dans la maladie d'Alzheimer, pour réduire le taux de bêta-amyloïde, a expliqué le directeur scientifique de la chimie médicinale en neurodégénérescence de Lilly, Magnus Walter, à l'APM jeudi, à l'occasion d'un voyage de presse sur le site de R&D du groupe américain à Erl Wood.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi