dépêche

 - 

Dans la vie de l'industrie: NOVARTIS - ASIE - ETHIQUE-DEONTOLOGIE - JUSTICE

SEOUL - Le gouvernement sud-coréen a condamné Novartis à une amende de 200 millions de wons (166.000 euros) et a suspendu pour trois mois (du 17 mars au 16 juin) la commercialisation de trois de ses médicaments après qu'il a été établi que le groupe suisse avait versé des pots-de-vin à des médecins pour qu'ils recommandent ses produits.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi