dépêche

 - 

L'accès aux nouveaux traitements de l'hépatite C plus long dans les Csapa/Caarud que pour les détenus

Le délai d'accès aux nouveaux traitements de l'hépatite C est plus long pour les usagers de drogues injectables pris en charge dans les centres de soins, d'accompagnement et de prévention en addictologie (Csapa) et les centres d'accueil et d'accompagnement à la réduction des risques pour usagers de drogues (Caarud), que pour les détenus et les précaires, selon les résultats d'une étude présentée jeudi lors des Journées d'hépato-gastro-entérologie et d'oncologie digestive (JFHOD) à Paris.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi