dépêche

 - 

Bénéfice maintenu à 2 ans du patisiran dans la polyneuropathie amyloïde familiale

L'ARN interférent ciblant la transthyrétine, le patisiran (Alnylam) a permis de réduire au moins sur 2 ans le score de neuropathie chez des patients atteints de polyneuropathie amyloïde familiale, selon des données présentées mercredi au congrès de l'American Academy of Neurology (AAN) à Boston.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi