dépêche

 - 

Hypercholestérolémies: l'ARN anti-PCSK9 inclisiran pourrait être administré à un rythme semestriel

De nouvelles données de suivi sur l'utilisation de l'ARN interférent anti-PCSK9 inclisiran en traitement de l'hypercholestérolémie, dans l'étude ORION-1, ont été présentées lundi au congrès de la Société européenne de cardiologie (ESC) à Barcelone, et suggèrent que le produit pourrait être administré une fois tous les 6 mois.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi