dépêche

 - 

L'alirocumab réduit les évènements cardiovasculaires et la mortalité de toute cause

L'anticorps monoclonal anti-PCSK9 alirocumab (Praluent*, Sanofi/Regeneron) a réduit de 15% le risque d'évènements cardiovasculaires, mais aussi le risque de décès de toute cause, chez les patients ayant eu un syndrome coronaire aigu récent et dont le taux de cholestérol est insuffisamment contrôlé par statine, selon les résultats de l'essai ODYSSEY OUTCOMES présentés samedi en ouverture du congrès de l'American College of Cardiology (ACC) à Orlando.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi