dépêche

 - 

DMLA: plus de la moitié des patients traités par brolucizumab peuvent garder un rythme d'injection trimestriel

Un peu plus de la moitié des patients ayant été randomisés pour recevoir le nouvel anti-VEGF brolucizumab (Novartis) dans les études HAWK et HARRIER ont pu garder un rythme d'une injection tous les 3 mois, selon une analyse de ces études qui a été présentée dimanche au congrès de la Société française d'ophtalmologie (SFO) à Paris.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi