dépêche

 - 

Dans le cancer du poumon NAPC de stade III, le durvalumab en consolidation a diminué la mortalité d'un tiers

L'anticorps anti-PD-L1 durvalumab (Imfinzi*, AstraZeneca) donné en traitement de consolidation après une chimioradiothérapie a diminué d'un tiers le risque de décès à 2 ans dans le cancer du poumon non à petite cellules (NAPC) de stade III, dans l'étude PACIFIC présentée mardi lors de la session plénière de la World Conference on Lung Cancer (WCLC) à Toronto et publiée simultanément en ligne par le New England Journal of Medicine (NEJM).

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi