dépêche

 - 

L'alpélisib fait entrer la médecine personnalisée dans le traitement du cancer du sein

L'efficacité montrée dans l'étude SOLAR-1 pour l'inhibiteur de PI3K alpélisib (Novartis) -qui a été présentée samedi au congrès de l'European Society for Medical Oncology (ESMO) à Munich-, en ciblant un sous-groupe spécifique de patientes sélectionnées pour la présence d'une mutation, fait entrer le cancer du sein dans la médecine personnalisée, a estimé l'investigateur principal de l'étude.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi