dépêche

 - 

Chirurgie du prolapsus et de l'incontinence: un taux de complication de 1,43% avec les implants de renfort (ANSM)

Les implants de renfort utilisés dans le traitement de l'incontinence urinaire d'effort et du prolapsus génital sont associés à un taux de complication de 1,43%, selon une enquête menée au cours d'une période de 3 mois fin 2016 par l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), publiée vendredi.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi