dépêche

 - 

Implant contraceptif Essure*: une procédure contre l'ANSM et l'Etat dans les prochains jours

Un avocat représentant une trentaine de femmes s'estimant victimes de l'implant contraceptif Essure* (Bayer) prévoit de lancer une action en responsabilité contre l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et l'Etat, ainsi qu'une action au pénal contre l'ANSM et Bayer, "dans les prochains jours", a-t-on appris jeudi.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi