dépêche

 - 

Traitement hormonosubstitutif de la ménopause: un surrisque de cancer du sein peut perdurer jusqu'à 10 ans après l'arrêt

Le traitement hormonosubstitutif (THS) de la ménopause augmente le risque de cancer du sein dès qu'on dépasse un an de traitement, et ce risque augmente encore avec la durée de traitement et peut perdurer jusqu'à plus de 10 ans après l'arrêt du THS, montre une méta-analyse d'études épidémiologiques de très grande taille, publiée par le Lancet.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi