dépêche

 - 

Asthme de l’enfant: une étude suggère de revoir les modalités du diagnostic

Les caractéristiques des sifflements recueillies lors de l’anamnèse, la mesure de la fraction exhalée de l’oxyde d’azote (FeNO) et les tests de provocation bronchique contribuent davantage au diagnostic d’asthme chez l’enfant que les mesures de spirométrie ou les résultats des tests cutanés de réversibilité aux bronchodilatateurs, selon une étude parue dans l’European Respiratory Journal (ERJ).

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi