dépêche

 - 

Le mode de rémunération des entretiens pharmaceutiques sera modifié dans le courant du premier semestre 2020 (Nicolas Revel)

Les entretiens pharmaceutiques et bilans partagés de médication (BPM) réalisés à l’officine ne seront plus rémunérés sous forme de rémunération sur objectifs de santé publique (Rosp) l'année suivant leur réalisation mais via un paiement à l'acte au long cours, a fait savoir samedi le directeur général de la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam), Nicolas Revel, pour qui cette réforme pourra être mise en place "dans le courant du premier semestre 2020".

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi