dépêche

 - 

Ajouter l'aspirine à un AOD hors recommandations expose à un risque, sans bénéfice

Il n'y a pas de bénéfice à prescrire de l'aspirine à des patients déjà sous anticoagulant oral direct (AOD) s'il n'y a pas d'indication précise, alors que cela augmente le risque hémorragique, montre une étude américaine présentée lundi au congrès de l'American Society of Hematology (ASH) à Orlando.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi