dépêche

 - 

Hétérogénéité des pratiques de prise en charge oculaire à la phase aiguë des nécrolyses épidermiques

Les pratiques de prise en charge de l'atteinte oculaire à la phase aiguë des nécrolyses épidermiques, les syndromes de Stevens-Johnson et de Lyell, sont hétérogènes, confirmant le besoin de rédiger des recommandations, montre une étude présentée au congrès de la Société française de dermatologie (SFD), la semaine dernière à Paris.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi