dépêche

 - 

Intérêt potentiel de Libtayo* dans le carcinome basocellulaire avancé

L'administration de l'anti-PD-1 Libtayo* (cémiplimab, Sanofi/Regeneron) à des patients atteints d'un carcinome basocellulaire avancé a été associé à une réponse objective d'environ 30% des patients, dans un essai clinique de phase II, non contrôlé, selon des résultats diffusés mardi par Sanofi et Regeneron.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi