dépêche

 - 

Risque potentiel de cardiopathie ischémique à 10 ans chez les donneurs vivants de rein

Les donneurs vivants de rein semblent avoir un risque accru de développer une cardiopathie ischémique 11 ans après en moyenne, par rapport à des personnes en bonne santé ne s'étant pas fait prélever leur organe, selon une étude norvégienne présentée au congrès virtuel de l'European Renal Association and European Dialysis and Transplant Association (ERA-EDTA).

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi