dépêche

 - 

L’abandon des corticostéroïdes inhalés doit être envisagé chez les patients atteints de BPCO sans exacerbations fréquentes

L’European Respiratory Society (ERS) recommande l’abandon, sous conditions, des corticostéroïdes inhalés chez les patients atteints de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) n’ayant pas d’antécédents d’exacerbations fréquentes de la maladie.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi