dépêche

 - 

Maladie coronaire stable: la revascularisation en routine prévient certains infarctus et les angors, pas les décès

La revascularisation en routine des patients atteints de maladie coronaire stable n'améliore pas leur survie par rapport au traitement médical, mais est associée à moins d'infarctus non procéduraux et d'angors notamment instables, au prix de davantage d'infarctus procéduraux, selon une méta-analyse dont les résultats ont été présentés la semaine dernière au congrès virtuel EuroPCR.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi