dépêche

 - 

Le risque de syndrome de Beckwith-Wiedemann triplé chez les enfants issus d'AMP

Le risque de pathologie liée à l'empreinte chez les enfants issus de traitements d'assistance médicale à la procréation (AMP) est très faible, mais apparaît augmenté pour l'une de ces pathologies, le syndrome de Beckwith-Wiedemann, selon une étude nordique présentée mardi au congrès virtuel de l'European Society for Human Reproduction and Embryology (ESHRE).

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi