dépêche

 - 

L'Igas et l'IGF recommandent de renforcer la surveillance des produits de cosmétique et de tatouage

L'organisation de la sécurité sanitaire des produits de cosmétique et de tatouage doit être renforcée en France pour assurer une bonne surveillance du marché dans un cadre européen, ce qui nécessite de donner davantage de moyens financiers soit à l'ANSM soit à l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), estiment les inspections générales des affaires sociales (Igas) et des finances (IGF) dans un rapport publié mercredi.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi