dépêche

 - 

AMP: en l'absence de risque de syndrome d'hyperstimulation, le transfert d'embryons frais reste la référence

La stratégie de congélation d'emblée de tous les embryons avec transfert lors d'un cycle naturel ultérieur n'est pas associée à de meilleurs taux de grossesse et de naissance que le transfert d'embryons frais, chez les femmes ne présentant pas de risque particulier de syndrome d'hyperstimulation ovarienne, selon une large étude publiée dans le British Medical Journal (BMJ).

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi