dépêche

 - 

Uvéite non infectieuse: le switch vers un biosimilaire d'infliximab augmente le risque de poussée

Les patients souffrant d'uvéite non infectieuse traités par l'anti-TNF infliximab ont un risque augmenté de poussée s'ils passent à un biosimilaire de cette molécule, selon une étude américaine publiée par l'American Journal of Ophthalmology.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi