dépêche

 - 

Ostéoporose post-ménopausique: risque de fracture davantage réduit avec le romosozumab que le tériparatide

Le risque de fracture de la hanche ou vertébrale chez les femmes atteintes d'ostéoporose post-ménopausique est davantage réduit avec le romosozumab (Evenity*, Amgen/UCB) qu'avec le tériparatide (Forsteo*, Lilly), selon une étude présentée vendredi au congrès virtuel de l'American Society for Bone and Mineral Research (ASBMR).

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi