dépêche

 - 

L'anti-PD-1 cémiplimab a amélioré la survie de patients atteints de cancer du poumon avancé, y compris avec des métastases cérébrales

L'anti-PD-1 cémiplimab (Libtayo*, Sanofi/Regeneron) a amélioré la survie globale et sans progression de patients atteints d'un cancer du poumon non à petites cellules (NAPC) avancé, parmi lesquels une partie avaient des métastases cérébrales, dans l'essai de phase III EMPOWER-Lung 1, dont les résultats ont été présentés lundi lors du congrès de l'European Society for Medical Oncology (ESMO).

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi