dépêche

 - 

Cancer du poumon PD-L1+ avancé: le taux de survie à 5 ans doublé avec le pembrolizumab en première ligne

Par rapport à la chimiothérapie, le traitement en première ligne avec l'immunothérapie pembrolizumab (Keytruda*, Merck & Co) a permis de doubler le taux de survie globale à 5 ans, chez des patients présentant un cancer du poumon non à petites cellules (NAPC) avancé avec un niveau élevé d'expression de PD-L1, selon de nouveaux résultats issus de l'essai KEYNOTE-024 présentés lundi lors du congrès virtuel de l'European Society for Medical Oncology (ESMO).

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi