dépêche

 - 

Intérêt d'un antagoniste de ROR gamma T dans le psoriasis

Le composé BI 730357, un antagoniste oral du récepteur nucléaire orphelin associé au ROR gamma T, a donné des résultats encourageants chez des patients atteints de psoriasis en plaques modéré à sévère dans un essai clinique de phase II, selon la communication faite au congrès virtuel de l'European Academy of Dermatology and Venereology (EADV), qui s'est achevé samedi.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi