dépêche

 - 

Les antivitamine K augmenteraient le risque de pose de prothèse de hanche ou de genou

Les anticoagulants oraux antivitamine K augmenteraient le risque de pose de prothèse de hanche ou de genou, selon une étude pharmaco-épidémiologique présentée au congrès virtuel de l'American College of Rheumatology samedi.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi