dépêche

 - 

Cancer du poumon métastatique : ajouter l'ipilimumab au pembrolizumab sans bénéfice

Ajouter l'anti-CTLA4 ipilimumab (Yervoy*, Bristol-Myers Squib) à l'anti-PD-1 pembrolizumab (Keytruda*, Merck & Co) n'apporte pas de bénéfice aux patients traités pour un cancer du poumon non à petites cellules (NAPC) métastatique et augmente le risque d'effets secondaires graves, a indiqué Merck & Co dans un communiqué diffusé lundi annonçant l'arrêt d'un essai clinique pour "futilité".

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi