dépêche

 - 

Environ 5% des patients traités régulièrement par morphine présentent un trouble de l'usage

Environ 5% des patients traités régulièrement par morphine pour des douleurs chroniques non cancéreuses présentent un trouble de l'usage comorbide, selon des données présentées au congrès virtuel de la Société française d'étude et de traitement de la douleur (SFETD), en fin de semaine dernière.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi