dépêche

 - 

L'amélioration du taux de naissance avec le scratching endométrial après un échec de FIV reste à confirmer (étude)

Le scratching endométrial, qui consiste à réaliser une petite lésion dans l'endomètre via une biopsie, est associé à une amélioration du taux de naissance vivante au cours d'un cycle de fécondation in vitro (FIV) après un premier échec de FIV, mais qui serait plus faible qu'anticipé ou ne pourrait concerner que certaines catégories de patientes, selon une étude randomisée néerlandaise publiée dans Human Reproduction.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi