dépêche

 - 

En post-partum, le risque d'initier un traitement antidépresseur est plus grand en cas d'AMP

Les femmes ayant conçu par assistance médicale à la procréation (AMP) ont plus de risque d'initier un traitement antidépresseur en post-partum que celles n'ayant pas recouru à l'AMP, selon une étude danoise publiée dans l'European Journal of Obstetrics & Gynecology and Reproductive Biology.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi