dépêche

 - 

Covid-19: double peine pour les malades du foie, à risque de formes graves, moins dépistés, moins suivis et moins traités

Alors que les patients atteints de maladies chroniques du foie, en particulier ceux souffrant de cirrhose, présentent un surrisque de forme grave de Covid-19, la crise sanitaire a été associée à un moindre dépistage des maladies hépatiques, un moins bon suivi des malades et une réduction importante des mises sous traitement contre l'hépatite C, a-t-il été souligné lundi lors d'une conférence de presse organisée à l'occasion de la Paris Hepatology Conference.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi