dépêche

 - 

Antimigraineux: les industriels veulent faciliter l'accès des patients aux anti-CGRP

Novartis a prévu de soumettre de nouvelles données à la Haute autorité de santé (HAS) dans l'objectif de pouvoir proposer son anti-CGRP érénumab (Aimovig*) aux patients migraineux avec une prise en charge en ville, tandis que Lilly a annoncé jeudi mettre le sien, le galcanézumab (Emgality*), à disposition en officine sans remboursement et que l'agrément aux collectivités du frémanézumab de Teva (Ajovy*) est attendu dans les prochaines semaines.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi